Livres

Voici les 5 résultats

  • Ecologie en résistance : Stratégies pour une Terre en péril (vol. 1)

     12,00

    Si vous vous intéressez aux trois questions suivantes, ce livre est pour vous : « Peut-on résister ? Pourquoi résister ? Comment résister ? ».

    La civilisation industrielle est en train de détruire la Terre ; le nier, c'est subir la domination d'une idéologie dont l'ambition est d'annihiler le vivant ou de le réduire en esclavage. Ce recueil de discussions porte sur le changement de stratégie et de tactiques qui doit se produire si nous voulons construire une résistance efficace. Il y est question d’interposer nos corps et nos existences entre le système industriel et toute vie sur la planète. Il y est question de contre-attaque.

    Dans ce premier volume, vous trouverez des textes et discours de Vandana Shiva, Derrick Jensen, Stephanie McMillan, Lierre Keith et Aric McBay. Livre de poche, 144 pages. 12 euros.


  • Comment la non-violence protège l’État : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux (Peter Gelderloos)

     13,00

    Parlons franchement, au vu de la situation, la grande majorité des mouvements sociaux et écologistes échouent lamentablement, depuis des décennies, ne serait-ce qu'à freiner la catastrophe sociale et écologique en cours (de la sixième extinction de masse aux inégalités économiques phénoménales et croissantes qui caractérisent notre temps).

    La plupart de ces mouvements se targuent de respecter scrupuleusement les principes de la non-violence, qu’ils considèrent comme la seule méthode de lutte acceptable. Et pourtant, ainsi que Peter Gelderloos l’expose brillamment dans ce livre, cette adhérence dogmatique au concept de la non-violence est injustifiée et injustifiable. En outre, il s’agit d’une des principales raisons pour lesquelles ils sont inefficaces.

    En démystifiant les figures historiques inexorablement citées par la majorité de ceux qui défendent la non-violence comme un absolu — Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela —, en exposant les réalités complexes derrière leurs accomplissements (souvent réduites à des simplismes mensongers), et en exposant les nombreux problèmes d’éthique qui découlent de l’absolutisation de la non-violence, Gelderloos nous offre ici un ouvrage essentiel qui devrait nous aider à sortir de l’impasse manifeste dans laquelle s’enlisent les mouvements militants.

    Loin de faire l'apologie d'une violence irraisonnée, ce livre déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du capitalisme et de l’État.

    Livraison à partir du 3 mai.

    via GIPHY


  • Ecologie en résistance : Stratégies pour une Terre en péril (vol. 2)

     12,00

    Si vous vous intéressez aux trois questions suivantes, ce livre est pour vous : « Peut-on résister ? Pourquoi résister ? Comment résister ? ».

    La civilisation industrielle est en train de détruire la Terre ; le nier, c'est subir la domination d'une idéologie dont l'ambition est d'annihiler le vivant ou de le réduire en esclavage. Ce recueil de discussions porte sur le changement de stratégie et de tactiques qui doit se produire si nous voulons construire une résistance efficace. Il y est question d’interposer nos corps et nos existences entre le système industriel et toute vie sur la planète. Il y est question de contre-attaque.

    Dans ce deuxième volume, vous trouverez des textes et discours de Derrick Jensen, Murray Bookchin, Chris Hedges, Deep Green Resistance, Armand Farrachi, Josh Headley. Livre de poche, 156 pages. 12 euros.


  • Tract A3 plié A6

     0,50

    Voici notre tract papier A3 plié jusqu'au format A6.

    Trouvez la version numérique ici.


  • Derrick Jensen

    ZOOS : Le cauchemar de la vie en captivité (Derrick Jensen)

     13,00

    L’exploitation d’animaux capturés et exhibés pour le plaisir ou le divertissement des humains est bien antérieure à l’avènement de l'Empire romain. La critique radicale et subversive qu’en propose l’auteur, ici traduit en français pour la première fois, n’existe pas dans le paysage littéraire francophone. Dans ce livre passionné et provocant, Derrick Jensen explore les rationalisations et les justifications de l’existence des zoos en parallèle de la problématique de notre aliénation du monde naturel et des créatures qui le peuplent. En cela, il expose le lien entre les zoos et l’idéologie de domination et de contrôle à l’origine des destructions écologiques actuelles (sixième extinction de masse, réchauffement climatique, pollutions des sols, de l’air et des milieux aquatiques, déforestation, etc.).

    Le cauchemar des zoos est une puissante critique de la place des zoos au sein de notre société, de celle de notre société au sein du monde naturel, et finalement de la nôtre propre, en tant qu’être humain, au sein du monde sauvage.

    Préface de Jean-Claude Nouët, professeur à la Faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Médecin spécialisé en histologie, embryologie et cytogénétique, il est également membre du comité consultatif de la santé et de la protection animales et président de la « Fondation Ethique et sciences ». Ardent défenseur des animaux, il se bat depuis des années pour que le statut de l'animal ne soit plus celui d'un objet à la disposition des hommes. En tant que président de la Ligue Française des Droits de l'Animal, il dénonce l'exploitation des animaux par les zoos au nom d'une prétendue sauvegarde de la nature. Il est convaincu que la préservation des espèces ne peut passer que par l'indispensable préservation des espaces naturels.

    Livre de poche, 156 pages. 13 euros.